Dégradations pierres de tailles physiques

 


LES RAVINEMENTS


Les ravinements se produisent sur des façades en pierres exposées à des ruissellements d’eau de pluie accidentelles.

Sur des pierres formant par alternances des lits tendres et des lits durs.  Les eaux de ruissellements forment des ravinements inégaux par creusement alors que des pierres homogènes se creusent de façon homogène.

Les ravinements peuvent être très spectaculaires mais les conséquences sont souvent moins graves car c’est sur les bordures, aux endroits humides que cristallisent les sels et que les dégradations se développent.


LES DILATATIONS 


Les pierres souffrent des différences de températures et de leur saturation d’eau, elles subissent des dilatations, des contractions thermiques, hydriques (eaux) en fonction de leur nature et de leur porosité.

Cela aboutit à des décollements de plaques de pierres dont la surface et l’épaisseur correspondent aux parties imbibées d’eau à chaque cycle de l’eau.

Malgré cela il n’est pas possible de comprendre de quelles manières les plaques de pierres qui se décollent sont apparues.


LE GEL 


Le gel est responsable des plus grosses dégradations de la pierre, les dégradations de pierre dues au gel sont spectaculaires.

La gélification touche les roches litées et provoque des fractures ou des éclatements qui écartent les lits (vides) et divisent les pierres en tranches épaisses.

Ces dégradations sont développées sur des pierres exposées aux agressions climatiques.

La gélification est le résultat de l’augmentation du volume de la glace en période froid par rapport au volume d’eau qui existe.


Info / Devis